Le Projet National ASIRI (Amélioration des Sols par Inclusions Rigides) a mobilisé de 2005 à 2011 trente-neuf entreprises et partenaires académiques. Cette action collective a reçu le soutien financier du ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (Direction de la Recherche et de l’Innovation) et une aide constante de l’IREX (Institut pour la recherche appliquée et l’expérimentation en génie civil) pour toute la gestion du projet. Le PN ASIRI s’est attaché à définir, conduire et interpréter les expérimentations et modélisations nécessaires à la compréhension des mécanismes grâce auxquels ce système de fondation innovant fonctionne. Plus de 70 articles scientifiques (revues et conférences) ont été publiés sur les résultats du PN ASIRI. Au terme de cette étude, la version française des recommandations ASIRI a été publiée (ASIRi, 2012) et la version anglaise en 2013.

Recommandations pour la conception, le dimensionnement, l‘exécution et le contrôle de l’amélioration des sols de fondation par inclusions rigides

Editeur : Presses des ponts
Code ISBN : 978-2-85978-462-1
Code barre : 9782859784621

Partenaires

Antea – Balineau – Tencate – Botte Fondations – Botte Sondages – Bouygues TP – CERMES – Cnam – Durmeyer – EDF SEPTEN – EGIS – EIFFAGE Construction – ENPC – ESTP – Fayat – FFB – FNTP – Fondasol – GTM – GTS – ICE – Inclusol – INERIS – INSA Lyon – Keller Fondations Speciales – LCPC – L3S-R Université J. Fourier Grenoble – Ménard Soltraitement – Pieux Ouest – Pinto – Port Autonome de Paris – Port Autonome du Havre – Quille – Rincent BTP – RFF – SAIPEM – SPIE Fondations – SNCF – SOCOTEC – Solétanche Bachy – Terrasol

Objectifs

La technique d’amélioration des sols par inclusions rigides verticales associe plusieurs éléments pour constituer un système composite de fondation lorsque les terrains d’assise sont de faible portance : – les inclusions rigides proprement dites implantées selon un réseau régulier généralement à maille carrée comprise entre 2 et 3 m. Lorsqu’elles sont réalisées en béton ou en mortier elles ont de manière courante un diamètre compris entre 30 et 50 cm. Leur tête est parfois élargie par une dallette. – un matelas granulaire dont l’épaisseur varie entre 50 cm et 1 m dans lequel on place parfois une nappe de renforcement (treillis métallique ou géotextile). Ce système de fondation permet de transférer les charges d’un ouvrage à un horizon porteur profond et peut s’appliquer à des ouvrages variés : fondations de remblai, dallages de locaux industriels et commerciaux, fondations de bassins d’épuration et réservoirs pétroliers, terrepleins portuaires… ainsi qu’à des ouvrages exceptionnels comme la fondation des piles du pont de Rion-Antirion sur le détroit de Corinthe dans un environnement sismique particulièrement sévère.

Or, bien que cette technique soit utilisée depuis plus de 20 ans :

  • certains aspects du comportement du système composite sont encore mal connus,
  • les méthodes de dimensionnement varient largement selon les intervenants, – les pratiques observées à l’étranger sont fort diverses,
  • les reconnaissances des sols sont souvent peu adaptées à la conception et la mise en oeuvre de cette technique.

C’est sur la base de ce constat que le Projet National ASIRI est né en 2003, à l’initiative du Pôle de Compétence Sols de l’IREX, avec comme objectifs principaux : – améliorer la connaissance des mécanismes complexes d’interaction mis en jeu dans cette technique de renforcement, – évaluer les méthodes de dimensionnement existantes à la lumière des acquis expérimentaux, – mettre au point et qualifier des méthodes de dimensionnement à divers niveaux de complexité. Les travaux du Projet National ASIRI ont pour finalité la rédaction de « Recommandations concernant la mise en oeuvre et le dimensionnement des remblais et dallages sur sol renforcé par inclusions rigides ».

Programme réalisé

La méthodologie repose sur des études expérimentales in situ ou en laboratoire, sur modèles physiques ou en centrifugeuse, et sur le développement de modèles numériques visant à simuler le comportement des sols et des éléments de renforcement ainsi que leurs interactions. Ces modèles, validés par les divers résultats expérimentaux, doivent ensuite permettre de conduire des études paramétriques en vue d’explorer des cas non couverts par l’expérimentation et de proposer des méthodes de dimensionnement pratiques. Le Projet National ASIRI se développe en cinq thèmes.

1. Plots d’essais en vraie grandeur

2. Expérimentation sur chantier réel

3. Essais sur modèles physiques

4. Modélisation numérique

5. Rédaction des recommandations et diffusion des résultats

Rapports de recherche

Disponibles sur ce lien : rapports de recherche ASIRI

publication irex - ASIRI_Couv-1_small

IREX_fichePN_ASIRI
Budget global

2 750 000 € HT

Président

François SCHLOSSER

Vice-Président

Olivier COMBARIEU

Directeur Scientifique et Technique

Bruno SIMON (TERRASOL)